O’Clock révolutionne la formation des métiers du numérique

Lancée en 2016, O’Clock dispense des formations en téléprésentiel afin de former des étudiants aux métiers du numérique. La jeune pousse propose des formations allant de quelques jours à 2 ans. Bien avant la crise du COVID, O’Clock proposait déjà des formats proches des formations en ligne actuelles. Le téléprésentiel consiste à faire cours à distance tout en se tenant à un calendrier et à des horaires rigoureux : les cours sont dispensés en temps réel avec l’accompagnement d’un tuteur/formateur. Les étudiants peuvent intervenir durant la classe.

 

O’Clock accueille aujourd’hui des étudiants provenant d’horizons variés, y compris des personnes n’ayant aucune expérience dans le code ou la programmation. La jeune pousse, fondée par Maxime Vasse, Lucie Copin, Anthony Marais, et Dario Spagnolo, affiche un taux d’abandon de 3% seulement, et 1000 apprenants actifs chaque année.

 

Afin d’assurer des classes en ligne de qualité et sans interruption, O’Clock a développé sa propre application de classes virtuelles : Slippers (nommée d’après les pantoufles que l’on peut garder pour assister aux cours !). Sur Slippers, l’étudiant peut personnaliser son interface, et les communications sont optimisées pour fluidifier les échanges, même avec une simple connexion ADSL. On peut même activer un mode sous-titrage ou langage des signes pour les étudiants malentendants.

 

O’Clock lève 4 millions d’euros afin de développer son offre d’apprentissage

Le mardi 19 octobre, O’Clock annonce une levée de fonds de 4 millions d’euros auprès des fonds d’investissement Ring Capital, Ring Mission, VC Impact, et Educapital. L’objectif de la start-up à ce stade ? Augmenter son activité de 40% par an sur les 4 prochaines années. O’Clock souhaite aujourd’hui recruter de nouveaux formateurs afin d’augmenter le nombre de places disponibles.

 

Offres d’emploi

O’Clock compte aujourd’hui 130 salariés, et prévoit de recruter une centaine de profils en 2022 : des formateurs, des data analysts, des responsables en cybersécurité, des managers, des profils administratifs, etc. Actuellement, Welcome to the Jungle liste 7 postes disponibles :

 

  • 2 formateurs-développeurs Fullstack JavaScript (CDI, télétravail) ;
  • 2 formateurs-développeurs web PHP (CDI, télétravail) ;
  • Un.e comptable (CDD, télétravail) ;
  • Un tuteur-développeur Fullstack JavaScript (CDI, télétravail) ;
  • Et un tuteur-développeur PHP (CDI, télétravail).

 

Le marché du numérique en quête de talents

En 2020, 87% des dirigeants considéraient que leur entreprise faisait face à une pénurie de talents dans le secteur du numérique : les compétences ne semblent pas être au rendez-vous. De plus, depuis le COVID, cette pénurie semble s'aggraver. Selon un rapport de Rand, elle pourrait coûter jusqu’à 11 500 milliards de dollars de croissance de PIB aux pays du G20, d’ici à 2028. Dans ce contexte, il est impératif que des entreprises comme O’Clock aident à démocratiser l’accès aux formations du numérique. Dario Spagnolo, CEO et cofondateur, estime que le secteur du numérique pourra pourvoir plus de 180 000 offres d’emplois d’ici à 2022.

 

Face à une telle demande, la concurrence est rude : O’Clock doit notamment jouer des coudes avec l'École 42, fondée par Xavier Niel, mais également Le Wagon ainsi que l’Américain Holberton. En 2020, Le Wagon a levé 17 millions d’euros, tandis qu’Holberton repartait avec 20 millions d’euros en poche, lors d’un tour de table en mars 2021.


O’clock propose des formations en téléprésentiel aux métiers du numérique.
Levées de fonds répertoriées
euro4 000 000 € dateOctobre 2021

Découvrez de nouvelles entreprises
Finance & Compagnies vous aide à trouver de nouvelles entreprises innovantes et financées !

On train est une agence de formation qui s’engage à rendre les marques indépendantes et efficaces face aux nouveaux métiers de la technologie et du marketing.
Levées de fonds répertoriées
euro1 000 000 € dateJuin 2021
Gaming Campus gère des écoles de formation aux métiers du jeu vidéo.
Levées de fonds répertoriées
euro6 000 000 € dateSeptembre 2021

Financements
les dernières levées de fonds

Entreprise Montant Date
O'SOL logo O'SOL 3 000 000 € Novembre 2021
NEWHEAT logo NEWHEAT 7 000 000 € Novembre 2021
KEYPUP logo KEYPUP 1 400 000 € Novembre 2021
MUZZO logo MUZZO 2 100 000 € Novembre 2021
VALO' logo VALO' 2 200 000 € Novembre 2021
YESITIS logo YESITIS 7 000 000 € Novembre 2021
ZE ENERGY logo ZE ENERGY 40 000 000 € Novembre 2021
ORIXHA logo ORIXHA 2 000 000 € Novembre 2021
WALKIE-TALKIE logo WALKIE-TALKIE 2 900 000 € Novembre 2021
PYXO logo PYXO 7 000 000 € Novembre 2021